Stockage en ligne : Guide de choix

I Généralités

Le stockage en ligne est l’un des multiples services Cloud susceptible de constituer une alternative au stockage sur un disque dur local externe et qui présente, par rapport à ce dernier, un certain nombre d’avantages mais aussi des inconvénients dont les principaux sont analysés dans la présente fiche sur la base de critères qui sont détaillés plus loin.

Parmi les avantages les plus souvent cités, on trouve :

  • Accès aux fichiers depuis la plupart des terminaux connectés à Internet,
  • Partage de gros fichiers de façon beaucoup plus simple et conviviale que par email.
  • Fiabilité du stockage dont les redondances mettent a priori à l’abri de la perte de fichier.

Au rang des inconvénients figurent :

  • Limitations en taille maximum des fichiers
  • Ralentissement du terminal par les applis résidentes assurant la synchronisation.
  • Ergonomie pas toujours exemplaire
  • Complications de l’édition et de la gestion des dossiers et fichiers stockés sur le terminal et synchronisés avec l’espace en ligne (problèmes de violation de partage).

La plupart de ces services incluent une fonction de synchronisation des fichiers du terminal avec le cloud et donc les autres terminaux, mais cette fonction n’est pas sans inconvénient car si pour une raison ou une autre le fichier original est endommagé le fichier dans le cloud l’est très vite également, à moins que le service ne comporte une fonction historique qui permette de rétablir une version précédente. La fonction historique introduit elle-même un nouvel inconvénient qui est la gestion de ces historiques qui risquent de très vite faire gonfler le volume du stockage.

Pour un véritable backup dans le cloud, on n’échappe pas au recours à un logiciel de sauvegarde dédié qui fera des sauvegardes manuellement ou automatiquement à des moments programmés.

Le stockage en ligne est un produit naissant où la concurrence incite les offreurs à enrichir sans cesse leur offre. La présente étude s’appuie sur les informations fournie sur le site des différents offreurs ainsi que sur un certain nombre d’analyse ou de comparatifs publiés sur le web tels que Ariase, Clubic, Presse citron, Ghacks, MultCloud, SocialCompare, InfoMag, Tom’s Guide, Tom’s Hardware.

Les fournisseurs peuvent être rangés en différentes catégories :

1. Les FAI qui incluent le plus souvent un espace de stockage dans leurs offres mobiles ou d’accès à Internet :

Cloud de Bouygues 20, 50 Go ou illimité selon l’offre
FreeBox 250 Go
Cloud d’Orange 50 Go ou 100 Go
Cloud de SFR 10 Go ou 100 Go

Si l’espace associé à l’offre est insuffisant, un espace complémentaire peut être le plus souvent obtenu moyennant une redevance supplémentaire. Dans tous les cas, il faut être abonné pour avoir accès à ce service.

2. Des fournisseurs indépendants dont les plus populaires sont listés ci-après :

Amazon Cloud Drive (5 Go gratuits) serveurs aux USA
Box (10 Go gratuits) serveurs aux USA
Copy (15 Go gratuits)
Cloudwatt (50Go gratuits) serveurs en France
Dropbox (2 Go gratuits extensibles) serveurs aux USA et un peu partout
Google Drive (15 Go gratuits) serveurs aux USA et un peu partout
hubiC (25 Go gratuits) serveurs en France
iCloud d’Apple (5 Go gratuits)
● Microsoft OneDrive (5 Go gratuits) serveurs aux USA et un peu partout
Ubuntu One (5 Go gratuits) serveurs aux USA et un peu partout
Younited by F-Secure (5 Go gratuits)

Et d’autres …

Adrive (50 Go gratuits) serveurs aux USA
Bitcasa (25 Go gratuits) serveurs aux USA
Mega (50 Go gratuits) serveurs en Nouvelle Zélande
Oodrive (5 Go gratuits) serveurs en France
Shared (100 Go gratuits) serveurs en France
ToutBox Illimité, serveurs en France
Wuala Serveurs en Suisse et en France, (plus d’offre gratuite à partir du 1/1/2015)

Voir les avis sur les offres

En additionnant tous ces espaces offerts on arrive assez facilement à 300 Go, toutefois la gestion de ces données peut s’avérer compliquée. MultCloud ou Younited by F-Secure peuvent dans une certaine mesure faciliter cette gestion en donnant un accès global aux différents comptes détenus dans Amazon Cloud Drive, Box, DropBox, GoogleDrive, OneDrive ou SugarSync. Toutefois de tels services peuvent apporter des failles de sécurité supplémentaires.

Enfin la FNAC propose un pack FNAC sécurité qui associe la suite de protection Bitdefender à Fnac Cloud avec un espace de stockage illimité.

Mettre ses précieuses données dans le Cloud, ça peut-être tentant mais il est bon de s’interroger sur la sécurité avec laquelle elles sont protégées :

  • est-on sûr qu’elles ne disparaîtront pas ou ne seront pas altérées accidentellement, voire que le prestataire ne disparaîtra pas ?
  • sont-elles protégées des regards indiscrets ?
  • où sont situés les serveurs ?

II Choix d’une offre

Avant de choisir une offre, il est indispensable d’analyser l’usage que l’on veut en faire :

• soit l’on souhaite simplement partager quelques données avec des amis ou collègues pendant un temps limité,

• soit on souhaite partager en permanence ses émotions avec la terre entière.

• soit enfin l’on recherche une sauvegarde de l’ensemble de ses données, éventuellement sensibles,

III Les critères de comparaison

Nous avons retenu un certain nombre de critères de comparaison répartis en différentes catégories :

Localisation des serveurs

France, Europe, USA ou ailleurs

Stockage

Capacité Totale de Stockage
Prix/an

Transfert

Débit en Download
Débit en Upload
Limitation nb de fichiers en upload
Limitation taille maximum fichier (sauf vidéo)
Limitation taille maximum vidéo
Limitation volume mensuel des transferts

Sécurité

Connexion sécurisée
Stockage sécurisé
Clé privée

Synchronisation et compatibilité

Synchronisation automatique entre terminaux via les applications et/ou l’interface web
Fonction de sauvegarde
Windows 7, 8/8.1/RT, Linux ou Mac
Accès mobile :
Application officielle Android
Application officielle iOS
Application officielle Windows Phone
Application officielle Symbian
Application officielle Blackberry

Partages

Partage par mail
Partage par mail depuis le PC
Partages sécurisés par mot de passe
Suivi des partages
Client Windows
Client Mac OS X
Client Linux

Visualisation

Streaming vidéo
Lecture des fichiers audio
Visualisation en ligne des documents
Intégration Office
Modification de documents
Aperçu de fichier enrichi

Autres fonctionnalités

Historique et gestion des versions
Gestion de la bande passante/connexion
Lien d’accès direct aux fichiers
Corbeille
Mes favoris – Mode offline
Centre de notifications sur PC
Recherche de dossiers et de fichiers

Support

Support online (FAQ)
Support Niveau 2 – Email

Les informations obtenues pour chacun de ces critères à partir soit des sites concernés soit des comparatifs cités plus haut, sont reportées dans un tableau séparé. Toutefois, comme il a été indiqué plus haut, le stockage en ligne est un produit naissant où la concurrence incite les offreurs à enrichir sans cesse leur offre. Certaines offres disparaissent pour être remplacées par d’autres. Des comparatifs très récents ne sont de ce fait déjà plus cohérents avec l’offre actuelle et le présent document n’échappera pas à cette règle. Il est donc prudent avant de valider un choix d’en vérifier les bases directement sur le site concerné. De même, une offre concurrente apparaissant moins intéressante a pu entre-temps enrichir son offre.

Pour voir le tableau détaillé des différentes offres cliquer ici

IV Conclusion

IV.1  Si l’on souhaite simplement partager quelques données avec des amis ou collègues pendant un temps limité.

Ce type d’usage est le plus simple à satisfaire dans la mesure où le stockage n’atteindra jamais de grosses capacités et reste temporaire. Si l’on attache du prix à la vie privée, la sécurité reste un critère important avec la capacité et les performances en téléchargement. En revanche la pérennité du prestataire est secondaire puisque les partages se font le plus souvent par l’envoi d’un lien différent à chaque fois et éphémère.
Les offres des 4 FAI devraient répondre à ce type de besoin bien qu’il n’y ait pas d’information sur leurs performances. A cet égard, la solution FREE se rapprochant d’un NAS a ses performances limitées par celles de la connexion du client. Parmi celles pour lesquelles des informations dans ce domaine sont disponibles, le plus performant a maints points de vue est Google Drive suivi par hubic et Dropbox. A signaler que les deux derniers sont les seuls ouverts à l’OS Linux. OneDrive a une mauvaise réputation en termes de performance mais peut également convenir si on n’est pas pressé et que l’on souhaite bénéficier des atouts de l’intégration d’Office.

IV.2 Si l’on souhaite partager en permanence ses émotions avec la terre entière.

Dans ce cas la sécurité est un critère secondaire et les critères primordiaux sont la convivialité, la capacité et les performances en téléchargement. Une offre comme ToutBox, si les performances sont à la hauteur, sera à privilégier. Sinon Mega, Cloudwatt ou même Hubic peuvent convenir outre les offres des FAI si leurs performances sont au rendez-vous.

IV.3 Si l’on recherche une sauvegarde de l’ensemble de ses données, éventuellement sensibles.

Il faut alors analyser dans le détail chacun des objectifs de QoS.

Sécurité

Si les données sont sensibles, il faut se mettre à l’abri des investigations de Big Brother en choisissant une offre dont les serveurs sont en Europe et si possible en France. La sécurité des données et la pérennité du prestataire sont également cruciales. Une solution du type NAS peut-être envisageable à condition que son environnement soit maintenu à l’abri des intrusions, incendies ou inondations, ce qui peut s’avérer relativement onéreux.

Stocker ses données en France met en principe à l’abri des investigations sous le coup du Patriot Act américain mais pas à 100 % de celles d’un hacker ou d’un employé indélicat du prestataire même si les protections d’accès sont sévères. Peu de prestataires dont Wuala, Cloudwatt, Mega, Oodrive et SFR Cloud cryptent les données stockées pour s’affranchir de ce type de risques. Une alternative consiste à les crypter soi-même avant de les envoyer dans le Cloud mais cela en complique singulièrement la gestion et le partage.

Performances

Pour l’évaluation des performances, aucun des sites ne donne d’engagement de QoS. Les seules informations disponibles sont celles de l’étude Tom’s Guide qui ne concernent que 8 offres et portent uniquement sur les temps de chargement et la capacité. Aucune information n’est disponible sur la disponibilité, l’intégrité ou la fiabilité. C’est une question qui devra être approfondie pour que les utilisateurs puissent faire un choix éclairé.

Capacité

Si l’on recherche une sauvegarde de l’ensemble de ses données, la capacité de stockage est, avec la sécurité et les performances de temps de chargement, un critère essentiel. Les disques durs actuels atteignent couramment 1 To mais une partie de cet espace est occupée par l’OS et logiciels. Le volume des données peut être sensiblement plus réduit mais très variable selon le type de données :

Un texte d’une page (lettre) 25 ko
Un texte de 25 pages (simple sans dessin) 200 ko
Un morceau de musique mp3 (compression avec perte) 1 Mo/minute
Un morceau de musique wave (compression sans perte) 10 Mo/minute
Vidéo qualité Dv sortie de camescope numérique 15 Go/30 minutes
Vidéo après compression Mpeg2, format DVD 1 Go/30 minutes
Un film de 1h30 (qualité dvd) 2,5 Go
Un film de 1h30 (qualité divx) 700 Mo
Un film de 1h30 (qualité HD 1920×1080) sans compression 30 Go soit 330 Mo/minute

Si les données comportent beaucoup de vidéos, il est possible que les offres gratuites ne soient pas à la hauteur du besoin, d’autant que plusieurs d’entre-elles (et même certaines offres payantes) ont des limitations de taille de fichier. La plupart des offres payantes ont des capacités qui devraient satisfaire l’utilisateur le plus exigeant et c’est sans nul doute leur prix qui fera la différence.

Prix

Le prix médian du stockage de 1 Go est autour de 0,73 €. Parmi les offres dont les performances ont été évaluées, les plus généreuses de ce point de vue sont de loin Hubic (OVH) et Cloudwatt, la tarification de ce dernier étant très différente des autres prestataires. Si les données stockées n’ont pas un caractère particulièrement confidentiel au regard du Patriot Act, OneDrive peut être intéressant avec un prix au Go de 0,24 € incluant Office 365 à partir de 1 To. Google Drive arrive juste derrière avec des performances nettement supérieures et des fonctionnalités différentes.

Les offres des FAI peuvent être intéressantes si le volume de données à stocker n’est pas trop important. Toutefois le Cloud illimité de Bouygues Telecom marque à cet égard un point par rapport aux autres alors que celui de Free qui s’apparente davantage à un NAS est une solution de taille intermédiaire.

V Résumé

Les offres de stockage en ligne sont de plus en plus nombreuses et évolutives. L’analyse qui en a été faite dans ce document comporte encore des lacunes sur certaines informations qui n’ont pu être trouvées et que nous nous efforceront de combler dans une édition ultérieure. En outre, certaines associent stockage et cloud computing et il est probable que de nouveaux types d’offres apparaissent à court et moyen terme.
Dans tous les cas, comme souvent, un choix éclairé doit commencer par une analyse de ses besoins et, en l’occurrence, des risques auxquels on accepte de s’exposer. C’est cette analyse qui permettra de déterminer quels sont ses objectifs de disponibilité, temps de chargement, capacité, intégrité et fiabilité et quelles sont parmi les différentes offres celles qui répondent à ces objectifs de QoS dans une fourchette de prix acceptable. Reste que, d’une part les prestataires devraient clarifier leurs engagements en termes de QoS et que, d’autre part, il est indispensable que des études plus complètes soient faites sur la QoS de ces offres selon l’ensemble des critères définis plus haut afin d’en préciser les performances qui s’avèrent très différentes et absolument pas précisées par les prestataires.

Dernier point : Mettre ses données dans le Cloud est une opération stratégique et sensible qui peut prendre un temps considérable. Il est important de s’assurer de la pérennité du prestataire à qui on confie ces précieuses informations : il faut en particulier songer que si l’on veut changer de prestataire, il faudra les rapatrier en totalité puis les télécharger sur le site du nouveau fournisseur. Si l’un ou les deux sont peu performants cette opération peut prendre un temps considérable qui ne doit pas excéder le temps limité pendant lequel les données restent disponibles après résiliation.

Articles en relation :

Mots-Clés